Terminal de croisières dans le port de Bilbao: un bâtiment en acier modulaire très fonctionnel

La conception de ce bâtiment modulaire avec structure en acier boulonné permet une extension ainsi qu'un démontage complet selon les futurs besoins. Vu le haut degré de préfabrication, une phase de construction courte pouvait être garantie. Le contraste des parties vitrées de la façade et des panneaux de laine de roche noire permet de créer des effets de lumière spectaculaires.

Information détaillée

Architecture: une sculpture dans la baie

Comme s'il s'agissait d'une sculpture, la conception est partie d'un prisme métallique orthogonal, érodé par la constante proximité du Golfe de Gascogne. Ce processus s'est traduit par un bâtiment qui donne sur la mer, avec une grande façade en verre crénelé.

Au sud, vers la ville, le bâtiment est beaucoup moins perméable, encadrant et entourant la place d'arrivée du bâtiment. À partir de là, le projet est réuni et assemblé dans une série de modules de volume et de longueur variable.

Le nouveau terminal de croisière comprend un étage, mais dans la section, une série de projections révèlent de grands puits de lumière qui captent la lumière du nord.

S'appuyant sur le travail des sculpteurs basques de renommée internationale, l'architecte a joué avec les concepts de substantialité et de vide, en insérant le programme du Terminal dans l'un des modules, en conservant le vide des autres comme différents salons pour attendre le navire.

Attendre : Séjourner en un lieu où l’on suppose que quelqu’un doit arriver ou que quelque chose doit se passer.

Une proposition  d’espaces différents pour des manières différentes d’attendre:

  • Un grand hall central éclairé d’en haut et d’où l’on voit la mer.
  • De petites salles tournées vers la mer ou vers la ville.
  • Une salle plus confortable et plus intime.
  • Un espace shopping et un petit bistrot. 
  • Des espaces et des terrasses en plein air.

Extérieurement, l’espace d’arrivée…le grand parking, où des traits de lumière escaladent l’immeuble en l’illuminant, en font un signal de présence urbaine, depuis la ville, au bout de la ria. Ce parking sera aussi le lieu d’accueil des voyageurs qui, en autocar, aborderont ou quitteront ces grandes cités flottantes hébergeant de 1 500 à 3 000 personnes, ces bateaux qui font de Bilbao un port-base et la relient par devers la mer à différentes capitales du nord de l’Europe.

La construction: rapide et fonctionnelle

Les méthodes de construction répondent à l’urgence pour que le bâtiment soit opérationnel : le premier bateau de croisière devait arriver six mois après l’adjudication de l’offre. Le choix s’est donc porté sur une construction industrialisée, celle d'un terminal capable de croître ou de décroître selon les besoins futurs du port de Bilbao.

La structure s’organise par modules larges de quatre mètres, en acier laminé, fabriqués en usine et assemblés sur le chantier. Le délai d’exécution est ainsi des plus brefs et hautement optimisé car, en usine, les facteurs climatiques ou autres ne limitent pas le travail.

Les cloisons sont faites de plaques de plâtre 13N-13N / 70 / 13N-13N, c’est-à-dire à raison de deux paires de plaques 13N posées de part et d’autre, une paire de chaque côté, d’ossatures en profilé acier de 70 mm. Le module des montants est de 400 mm. Finition brillante pour peindre et/ou carreler. Isolation interne en laine de roche épaisseur 40 mm et densité 30 kg/m3. 

L’ossature de la toiture pour les modules se compose de profilés IPE-160 en acier laminé, et transversalement, par intervalles d’environ 600 à 1 200 mm, de pannes en acier galvanisé de 2 mm d’épaisseur. 

La toiture est fort visible depuis certains secteurs de la ville, ainsi que depuis le pont des bateaux qui arrivent au terminal. C’est pourquoi son aspect a été soigneusement étudié : il s’agit pratiquement d’une cinquième façade du bâtiment. Elle est également prévue comme pouvant devenir une surface praticable aux personnes dans l’avenir.

Ce bâtiment sera cent pour cent démontable et recyclable, car il s’agit d’une structure métallique boulonnée. Les matériaux sont eux aussi très largement à base de matière recyclée à plus de 70 % : en effet, l’acier utilisé est fabriqué au four électrique.

Information additionnelle:

surface: 1340 m2

Coût: 2.350.000 euros

Texte: Sergio Baragaño - b_architects (adapté)

Information sur le projet

  • Bilbao
  • Espagne
  • Architecte:
    [baragaño]
  • Mars-Septembre 2010
  • Client:
    Port of Bilbao
  • BET:
    Structure: DeAcero
  • Contractant:
    Grupo Imasa
  • Photographe: 
    Mariela Apollonio

Détails techniques:

Plus